Accueil

Librairie

Préambule

Présentation

Notions de géobiologie

Le champ magnétique terrestre

Les champs électromagnétiques

Les productions d'électricité

Le Thermosolaire
individuel

La géobiologie au quotidien

Bien placer sa maison

Quelles formes
pour la maison

Le lit à la bonne
place

Les harmonisateurs

La géobiologie
dans l'art sacré

Diverses études

Lexique

F.A.Q.

Boutique

L'analyse

Bibliographie

Contact

Liens, Partenaires

 

kit graphique haut large clair du site www.cash-system.ws

Bien placer sa maison

Cette page va beaucoup s'intéresser au Feng-Shui.
En effet, ce qui n'est que géobiologique dans cette page, c'est le contrôle de problèmes géologiques, de pollution du terrain et le positionnement de la maison sur le réseau tellurique.

Il y a des maisons où l'on se sent instinctivement bien, avec l'impression de se sentir protégé, dans un cocon. Pourquoi et comment ont-ils fait ça ?

Avant même d'envisager la maison, il y a le terrain. Quelles doivent être ses qualités?
- Bien évidemment ne pas être pollué (j'ai vu des lotissements construits sur des décharges d'ordures...).
- Avoir assez de distance avec les transformateurs, les lignes à haute tension, les relais de téléphonie, etc.
- Veiller à ne pas avoir d'industries polluantes, dangereuses, bruyantes ou sentant mauvais.
- Les transports publics, les magasins, les écoles, etc. à proximité, c'est un plus.
Mais ce n'est pas tout à fait satisfaisant, une analyse du lieu permettra de savoir:
- S'il y a des problèmes géologiques à l'emplacement projeté.
- Si, en l'état au moment de l'analyse, il n'y a pas de pollutions électromagnétiques et que les réseaux telluriques sont
   normaux.

L'analyse permettra aussi de savoir comment l'énergie circule sur le terrain.
Les voies de communication ont une grande importance. Comment arrivera-t-on à la maison? Comment est la route qui mène jusqu'au terrain choisi?
Pour comprendre l'importance de la circulation de l'énergie, il faut la comparer à un courant d'air; et pour les routes, il faut l'assimiler à la circulation des véhicules. Lorsque la route arrive directement sur la maison, l'énergie engendrée par la route, dans sa forme et sa direction autant que par la circulation, ne va pas pouvoir effectuer le virage que fait la route pour éviter la maison, elle patine, elle dérape et sort de la route pour frapper la maison qui se trouve ainsi dans un courant d'énergie. La maison est "en sur-pression".
A l'inverse, si la maison se trouve à l'intérieur d'un virage très marqué, l'énergie va être tirée à l'extérieur de la courbe.  Il se crée ainsi une "sous-pression" pour l'énergie. La maison devient apathique, elle se vide de son  énergie.

La maison N°1:
Elle subit un impact d'énergie à travers sa place de parc. Une haie moyenne en limite de propriété peut résoudre ce problème. Le chemin d'accès à la maison ne la perturbe pas.

La maison N°2:
Bien que plus loin de la route, s'il n'y a aucun obstacle qui la protège (palissade, haie, dénivellation, elle subira le courant d'énergie venant de la route. Par contre, son accès latéral protège sa face avant.

La maison N°3:
Elles est de dehors des courants d'énergie, par contre, elle manque de protection arrière; la route crée un vide.

Les maisons N°4 et 5:
L'arc de la route crée un glissement elles se trouvent ainsi en "dépression" d'énergie. Elles n'ont aucune protection arrière, il y a une instabilité dans ces maisons.

La maison N°6:
Elle est agressé depuis les deux sens de circulation de la route. Elle a son ouverture principale au Nord. Cette maison peut trouver un bon équilibre en regardant totalement vers le Nord et en se protégeant des courants d'énergie de la route.

La maison N°7:
Elle subit une agression devant de l'Ouest et les turbulences de l'énergie de l'Est, provoquées par la maison N° 6-

La maison N°8:
Elle reçoit le plus fort impact par la route qui lui fait face et qui s'engouffre dans son chemin d'accès. Et avec l'énergie venant de l'Ouest.

La maison N° 9:
Elle est hors des courants d'énergie, Elles n'a pas de "trous" par l'arrière, en lui créant une protection au Nord et de plus basses à l'Est et à l'Ouest, Elle peut être dans un bon équilibre d'énergie. 
 

Le tracé de la route en lui-même induit un courant d'énergie. Ce courant augmente en fonction de la quantité de véhicules passant. Mais même sans véhicules, il y a un courant d'énergie.

Les aménagements dans la propriété sont du même ordre.
Une allée de parc, bordée d'arbres centenaires qui arrive tout droit sur le perron de la maison est assez dévastatrice. Dans un tel cas, il est recommandé de couper le courant d'énergie, en faisant par exemple un rond-point avec une fontaine, une plate-bande, une statue,etc.

Nous avons maintenant un terrain, non pollué, sans problèmes extérieurs. Le chemin est tracé de manière à adoucir l'énergie qui arrive vers la maison. Il faut maintenant faire en sorte qu'elle soit bien assise.

La façon dont la maison est posée sur son terrain est semblable à la façon dont nous nous asseyons.

1° La maison sur une colline, dépassant de toutes parts est assise sur un tabouret. Elle n'a aucune protections, elle peut
    être agressée de partout.

2° A flanc de colline, ou devant un bon bouquet d'arbres sur terrain plat, ou devant une maison un peu plus haute
    qu'elle-même, elle est sur une chaise. Elle a le dos protégé.
    Il lui faut un bon dossier, mais il ne doit pas être écrasant. L'énergie tellurique vient des sommets, vers l'aval.  La
    petite maison au pied de la grande falaise, se trouve écrasée par l'énergie qui lui arrive dessus à la verticale.
    Une trop grande maison fait le même effet.

3°Lorsque de chaque côté de la maison, il y a de plus petites construction ou des massifs d'arbustes, elle est dans un
    fauteuil, elle est bien calée, bien protégée. Il faut maintenant veiller à ne pas lui boucher la vue, la rendre aveugle.

4° Lorsque la pente est forte, il faut veiller à ne pas la mettre au bord du vide ou une pente trop forte, elle aurait le
    vertige. Il faut donc lui mettre un garde-fou qui lui bouche la vue du trou.

5° La maison a un sens, elle est tournée vers quelque chose et elle tourne le dos à autre chose. Cette "autre chose"
    est très importante pour l'équilibre de la maison. On a vu qu'elle se sent mieux si elle a un dossier. Ce n'est pas
    toujours possible, alors que ne doit-elle pas avoir dans son dos:
    Un vide, une rivière, une mare, un lac, une route, tout ce qui constitue un "danger".

En mettant en place sa maison, il faut analyser les choses comme on les ressent sur le terrain nu. Il n'est jamais agréable de tourner le dos au vide. Cette sensation restera en vous si votre maison est dans cette situation. De la même façon, une maison doit avoir un devant et un arrière et si cet arrière a une porte, elle devra se faire discrète et être protégée par un muret, une haie ,etc.
 

Le Terrain, le chemin, où poser la maison : c'est fait.

Il faut maintenant l'orienter et la poser sur les réseaux telluriques.
Lorsque le sens général des plans de quartier est orienté "de travers" , il faut pouvoir corriger l'orientation de la maison.
Une bonne rue de quartier va d'Est en Ouest, de manière à aligner les façades principales vers le Sud.
La pente du terrain, la proximité d'un lac, d'une route ou tout autre chose va inciter l'urbaniste à dessiner les petits carrés représentant les maisons bien alignés sur un chemin de desserte qui se trouve être à 45° par rapport au Nord.

Il y a là deux problèmes:
1° La maison ne joui jamais du soleil plein Sud et ne peut pas bénéficier de ce chauffage passif et gratuit.
2° Le réseau tellurique se trouvera de travers dans toutes les pièces, ce qui complique singulièrement le positionnement
    des lits.
Le désalignement d'une maison par rapport au plan d'urbanisme demande une dérogation. Une maison neuve doit être la plus économe possible en énergie, c'est une raison de la demande de dérogation.


Il faut maintenant choisir les formes pour la maison. C'est l'objet d'une autre page...

 

Copyright France.com  dépôt N° Z3R218B 

kit graphique bas large clair du site www.cash-system.ws


 
Haut de page

ody>