Accueil

Librairie

Préambule

Présentation

Notions de géobiologie

Le champ magnétique terrestre

Les champs électromagnétiques

Les productions d'électricité

Le Thermosolaire
individuel

La géobiologie au quotidien

Bien placer sa maison

Quelles formes
pour la maison

Le lit à la bonne
place

Les harmonisateurs

La géobiologie
dans l'art sacré

Balade à Chartres
Chartres, le labyrinthe
Notre-Dame des Chazes

Diverses études

Lexique

F.A.Q.

Boutique

L'analyse

Bibliographie

Contact

Liens, Partenaires

 

kit graphique haut large clair du site www.cash-system.ws

Chartres, le labyrinthe miraculé.

Nous voila de retour dans la cathédrale de Chartres, continuons cette visite sur le mode intimiste, le labyrinthe miraculé... je te l'offre, il est là.
Je reprends les explications de Blanche Merz.
Tout autour du labyrinthe, l'énergie est à 6'500 uB, un niveau apaisant.
Dès l'entrée, le taux vibratoire monte à 8'000 uB, un niveau déjà stimulant.
Au fur et à mesure de la progression, la vibration monte jusqu'à 13'500 uB. nous sommes déjà dans
l'échelon vibratoire du corps éthérique.
On arrive sur la dernière pierre avant le centre, scié, les genoux flageolent ne nous tiennent plus. Cette
pierre mesure 1,53 mètre de long, soit la grandeur moyenne des gens au 12e siècle. Cette pierre donc
vibre à 2'000 uB Une chute vertigineuse.
Quel est le sens de ce parcours de 261,55 mètres?
Pour les profanes dont nous sommes, il représente le pèlerinage en terre sainte.
Il y a aussi, semble-t-il les 5 étapes du chemin de croix. Dans tous les cas, il y a la dernière, la crucifixion,
représentée par cette pierre de 1,53 mètre. Le pèlerin, qui faisait le parcours pieds nus, s'y couchait pour
y prier.

Viens, je t'invite, enlève tes souliers...
Départ dans une vibration basse, pieds nus sur le dallage froid de ce fond d'église, marches à petits
pas, en frottant les pieds au sol, au fur et à mesure de ta progression,tu baignes dans une énergie qui
augmente en accomplissant en chemin des rites qui se sont perdus.
Arriver  au lieu figuré du supplice dans une énergie de transe et franchir le pas, se retrouver coucher
sur cette pierre ne vibrant qu'à 2'000 uB, 7 fois moins que le pas précédent. C'est une forme de mort
stylisée (cardiaques s'abstenir et d'autant plus au prochain pas).
Les prières qui t'occupent un bon moment, assez pour te dévitaliser. Alors tu te relèves tu fais encore
un pas pour arriver au centre du labyrinthe, ce centre qui représente la résurrection (ou le ciel selon les
interprétations) et tu encaisses un choc, il t'arrive une vibration à 18'000 uB (on dit que cette vibration,
c'est le point d'initiation du pharaon). Lorsque après çà, on te dit que tu as reçu la grâce, comment
pourrais-tu ne pas croire en Dieu... et ses représentants sur terre...
J'ai lu, sans avoir vérifié, que le jour correspondant maintenant au 15 août du 12e S. du calendrier
Julien (celui sans les années bissextiles), soit le 22 août, J'ai donc lu que le soleil, passant à travers
l'auréole de la vierge d'un vitrail, venait frapper le centre du labyrinthe. Avec le revêtement en bronze
poli qu'il y avait à l'époque, tu devais avoir assez d'énergie pour léviter.

 
Ce labyrinthe servait aussi, semble-t-il à des rites nocturnes pour initiés, sans avoir la plus petite
explication. Une chronique relève :
"Des cris et des bruits, dans l'église fermée, venant du labyrinthe" c'est pas dans le texte, c'est dans
l'esprit.

Pourquoi ai-je parlé du labyrinthe miraculé (et non miraculeux)?
Les labyrinthes ont disparu de presque toutes les églises qui en avaient  et Chartres a bien failli suivre
l’exemple :   

Pour faire un peu propre, l'Évêché avait décidé, comme ailleurs, au 19e siècle, de faire refaire tout le sol
de la nef... Le miracle, c'est qu'il n'a pas réussi à réunir l'argent.
Est-ce la main de Dieu, est-ce la main du Diable… 
 

 

Chartres, la vierge du Pilier.


Encore un retour dans ce lieu « magique ».

Tu es prête, nous sommes au bord de l’Eure, près du lavoir couvert, on va monter cette rue tellement
pentue qu'une grande partie a été mise en escalier.
On passe dans le vieux Chartres, là, à gauche, un jardin avec des statues, joli, avec une belle vue en
contrebas sur la ville moderne, de l'autre côté de l'Eure. C'est, je crois, le jardin de l'Évêché. Encore un
petit effort et on arrive derrière le coeur de l'église. Comment va-t-on y entrer? La porte des pénitents...
non, elle doit être de l'autre côté, passons par le narthex, nous verrons la nef dans toute sa longueur. Et
avec un peu de chance, le Labyrinthe dans toute sa beauté…
Je crois que j'avais oublié une "petite" chose. Actuellement, le labyrinthe ne peut pas être parcouru. Les
rangs de chaises de la nef sont posés dessus. Avant, il n'y a rien, après le labyrinthe, non plus.

Il y a dans l'église une autre curiosité: La Vierge du Pilier.
Les tribulations d'une vierge à Chartres, ce n'est pas rien.
Selon la légende (ou les chroniques anciennes, c'est quasi pareil) c'était une statue de la déesse mère
celtique (étonnant, puisque les celtes ne faisaient pas dans le figuratif). Cette statue ayant disparu, elle
avait été remplacée au 12e siècle et miraculeusement préservée lors de l'incendie, non d'un incendie, il y
en a eu plusieurs.
Manquait-elle de patience, avait-elle la bougeotte, toujours est-il qu'il a fallu la remplacer au 16e siècle.  
Depuis, elle s'est assagie, puisque elle est toujours là. Oui, mais elle a son caractère et faut pas venir s'y
frotter de trop près. Pour nous mystifier un peu plus, elle se confond et se croise, dans l’esprit, avec
l’autre vierge de cette église : Notre-Dame sous Terre, qui est dans la crypte.

Je m'en réfère encore à Blanche Merz:
Devant la vierge, la zone restreinte des prie-dieu à une vibration élevée de 9'000 uB. C'est une vibration
qui a un très fort impact sur le système physiologique. Prier dans cette zone sur-régénère, voir excite
nerveusement. Où çà se gâte, c'est de vouloir venir trop près de ses pieds. Il y a une chute d'énergie
énorme, puisqu'elle descend à moins de 1'000 uB. Je vais lui laisser te raconter çà, avec ses mots à elle.
" Il se passe quelque chose. La vibration est spécialement basse, moins de 1'000, qui est  comparable à
la fluctuation de chute, de passage à une mort fictive et momentanée. C'est encore un point où l'on est
aspiré vers le bas avant de franchir le prochain seuil. Et pourquoi, tout autour de nous ces visages
tourmentés, qui paraissent vouloir désespérément s'accrocher a un fil d'espoir. Toute l'atmosphère du
lieu est tendue - et pourtant, un lieu saint devrait, au contraire, enlever le souci de l'impasse et distribuer
la paix dans les regards.
La question se pose, si l'on ne serait pas là sur l'un des endroits où les constructeurs initiés auraient
soi-disant caché des catalyseurs d'énergie, dans l'ossature même de la cathédrale...
Cette agressivité manifeste et incompréhensible dans ce lieu célèbre nous intrigue. Nous décidons
d'essayer de rester dans ce rayon précis aussi longtemps que ce soi supportable. Nous sommes
plusieurs à nous sentir de plus en plus mal, vidés, battus, et lorsque la tension et les maux de tête sont
devenus intolérables,  c'est la fuite hors de ce filet infernal."
Elle ajoute que les mesures faites devant cette vierge correspondent à la perturbation d'un écran TV
couleur  (de première génération).
 
En sortant de l'église, on traverse la place, tu vois à gauche, dans la rue qui descend, il y a une
librairie... et il n'est pas encore temps de reprendre notre chemin..

Copyright France.com  dépôt N° Z3R218B  

kit graphique bas large clair du site www.cash-system.ws


 
Haut de page