Accueil

Librairie

Préambule

Présentation

Notions de géobiologie

Le champ magnétique terrestre

Les champs électromagnétiques
Les normes
Les appareils électriques
Les appareils électroniques
TV, paraboles et TNT
Téléphonie mobile
Rapport Bioinitiative
EHS

Les productions d'électricité

Le Thermosolaire
individuel

La géobiologie au quotidien

Bien placer sa maison

Quelles formes
pour la maison

Le lit à la bonne
place

Les harmonisateurs

La géobiologie
dans l'art sacré

Diverses études

Lexique

F.A.Q.

Boutique

L'analyse

Bibliographie

Contact

Liens, Partenaires

kit graphique haut large clair du site www.cash-system.ws Les appareils électriques

 

Une petite explication:

 

 

Il y a trois fils qui arrivent dans une prise électrique murale.

1° Et le plus important: la MISE A TERRE. C’est elle qui recevra l’électricité si un appareil a un défaut et elle fera sauter le fusible. Ce qui vous évitera ainsi une électrocution.
C’est elle qui empêche d’engager la fiche à l’envers dans la prise.

2° Le NEUTRE. C’est lui qui permet le retour normal du courant. Il ne produit pas de champ électrique.

3° Le plus dangereux: la PHASE. C’est par elle qu’on peut se faire électrocuter (pour autant que l’on fasse contact avec le neutre ou la terre). C’est elle qui fait s’allumer le tournevis-testeur (le tâteur) . Elle produit un champ électrique jusqu’à ce qu’elle soit interrompue.

Les appareils avec fiches à 2 contacts.
La plupart des lampes et appareils sont équipés de fiches à 2 contacts. De ce fait, elles sont réversibles.

      Lorsqu’un cordon électrique est branché, même si la lampe est éteinte, il passe donc un champ électrique, par le fil de la phase.
Si la fiche est dans sa position correcte, l’interrupteur coupe la phase, et le champ électrique ne va pas plus loin.
Si la fiche est inversée, la phase parcours tout le cordon, passe à travers l’ampoule et revient jusqu’à l’interrupteur. L’appareil (et c’est particulièrement important pour les  lampes de chevet) a, ainsi, toujours un champ électrique actif.

Les géobiologistes ont des appareils de détection de champs électromagnétiques et des champs électriques. Leur utilisation permet une détection rapide avec avertisseur acoustique une fois dépassé le seuil de tolérance admis en géobiologie. Ces appareils sont trop chers pour une utilisation sporadique ; il faut donc une autre méthode pour définir le sens de branchement des fiches à deux contacts des lampes.

C’est ce que l’on va voir maintenant. En suivant le mode d’emploi, c’est moins dangereux que de remplacer l'ampoule du corridor, il n’y a pas besoin de grimper sur un tabouret.

1° Dévisser l’ampoule et, si besoin, enlever l’abat-jour.

2° Brancher la fiche de la lampe.

3° Au fond de la douille il y a deux contacts électriques. L’un est sur le côté et l’autre centré au fond du trou. C’est celui-là qui nous intéresse. En posant la pointe du tournevis-testeur sur ce contact et en manoeuvrant l’interrupteur, il doit s’allumer lorsque le courant est établi. Si tel n’est pas le cas, il faut inverser le sens de branchement de la fiche et répéter le contrôle. Le sens de branchement de la fiche de courant est juste lorsque le testeur s’allume (et s'éteint) sur le plot central.

Il faut mettre des repères à droite de la fiche et de la prise de courant pour être sûr de rebrancher la lampe correctement à chaque fois.
Ce mode de contrôle ne peut pas être effectué avec des ampoules à baïonnettes !!!

Pour une lampe de chevet, il faut éviter :
1° les armatures en métal.
2° les halogènes.
3° les ampoules à économie d’énergie trop perturbantes pour être proche de la tête.

les lampadaires sur pied:

C’est un élément de décor et de confort bien pratique, pourtant...
Ils sont à choisir avec circonspection, pourquoi?
Un lampadaire avec le pied en bois et l’interrupteur à pied sur le cordon ne pose, généralement pas de problème.
Lorsqu’il est métallique, il pose plusieurs problèmes:
- Il peut capter des ondes radios et devenir perturbant.
- Il devient conducteur des champs électriques et électromagnétiques.
- La polarité du métal peut entrer en conflit avec la polarité du champ magnétique terrestre.

Si en plus il a une lampe halogène, les problèmes se multiplient:
Outre qu'une lampe halogène n'est pas économique, comme elles sont encore la plus part du temps couplées sur un transformateur de courant, il se crée un champ électromagnétique important

Un lampadaire métallique DOIT avoir une fiche à trois contact, pour faire la mise à terre.

Il est très courant de mettre le lampadaire dans l’angle d’une pièce, bien centré si possible. Il faut savoir que quelque soit sa forme, sa matière, qu’il soit ou non raccordé, il devient perturbant. C’est aussi valable pour tout autre objet placé de cette façon.

                      

                         

La cuisson au Four à micro-ondes et les plaques à induction

Le four à micro-ondes

Les micro-ondes  du four ont une fréquence de 2,5 milliards de Hertz.
Ces ondes ont la particularité de créer de la chaleur par agitation moléculaire de la masse à chauffer.

Vu depuis la nourriture:
Dans un four classique, la chaleur vient de l’extérieur, Chauffe (et rôti) la surface, puis pénètre jusqu’au centre.
Dans le micro-ondes, la chaleur est produite au centre du four, par agitation moléculaire, puis elle irradie jusqu’à la surface.
Cette particularité diminue les pertes de chaleur. Donc le micro-ondes chauffe plus vite et utilise moins de courant que le four classique.
C’est aussi pour çà qu’il n’est pas possible de rôtir dans un micro-ondes.
Cette façon de cuire est dommageable pour les aliments, mais c’est un problème de diététique qu’on ne va pas aborder ici.

J’ai trouvé une meilleure utilité pour le four à micro-ondes :
Certains modem ADSL émettent automatiquement une liaison Wifi, même si on utilise une liaison par ethernet. Il est possible de la désactiver, mais à chaque coupure de courant, la liaison Wifi redevient active. Marre de nuits sans sommeil, j’ai enfermé mon modem dans un four à micro-ondes et je dors bien.

Les plaques chauffantes à induction.

C’est la suite logique du four à micro-ondes et la génération de plaques chauffantes qui suit le vitrocéramique.
Techniquement, la panacée: plus de risques d’oublier une plaque qui devient rouge.
Le plan de cuisson est instantanément froid, etc. Un bon vendeur vous donnera 1’000 avantages de cette révolution de la cuisine, pourtant...
La chaleur est produite par un champ électromagnétique à haute fréquence:
(100’000 Hz, soit 2’000 fois plus rapide que le courant électrique).

Dans  ce champ électromagnétique, c’est l’acier de la casserole qui se chauffe et non son support.
Pour produire suffisamment de chaleur, ce champ doit être important et comme:
- Sa grandeur est proportionnelle à sa puissance.
- La zone la plus active se situe au niveau de la liaison plaque - casserole, L'impact du champ est donc maximum au
  niveau du ventre.
- Il n'y a pas de "bouclier" efficace, hors une protection très "moyenne" du bobinage, et personne n'a su expliquer au champ électromagnétique qu'il ne doit pas aller du côté de la cuisinière, surtout si elle est enceinte. Et dans ce cas, le bébé est aux premières loges.
 

Jusque dans les années 80, on subissait des champs électromagnétiques simples
Le courant est à 50 Hz et tous les appareils fonctionnaient avec cette fréquence. Donc les champs étaient superposables et pouvaient s’additionner. La seule exception étant les trains, avec une fréquence de 16,66 Hz.

 

Actuellement, un ménage bien équipé a:

Le courant réseau:                                                                       50 Hz
Un téléviseur (ou+) dit sans scintillement:                                  100 Hz
Un ou plusieurs écran (s) d’ordinateur(s)                                      60 et 75 Hz
Un plan de cuisson à induction                                            100’000 Hz
Un téléphone d’appartement sans fils              de 100 à      900 MégaHz
Des téléphones portables tri-bandes, soit:                           900 MégaHz
                                                                                            1,8 GigaHertz
                                                                                            1,9 GigaHertz
Wi-Fi, Bluetooth, etc.                                                  2,2 à 2,4 GigaHertz
Un four à micro-ondes                                                         2,5 GigaHertz

S’ajoutent encore les fréquences des antennes paraboliques, ... et le reste!

Il est difficile de tenir à jour cette liste...

Sans parler de la vitesse interne de fonctionnement des ordinateurs, ni des ondes radios toujours plus nombreuses, çà devient une véritable salade russe lorsque tout est activé.

Toutes ces agressions sont une situation jamais vue dans l'histoire de l'humanité

 

Copyright France.com  dépôt N° Z3R218B

 


 
Haut de page