Accueil

Librairie

Préambule

Présentation

Notions de géobiologie

Le champ magnétique terrestre

Les champs électromagnétiques

Les productions d'électricité
Hydrauliques
Fossiles
Géothermie
Co-génération
Solaires
Éolienne

Le Thermosolaire
individuel

La géobiologie au quotidien

Bien placer sa maison

Quelles formes
pour la maison

Le lit à la bonne
place

Les harmonisateurs

La géobiologie
dans l'art sacré

Diverses études

Lexique

F.A.Q.

Boutique

L'analyse

Bibliographie

Contact

Liens, Partenaires

kit graphique haut large clair du site www.cash-system.ws

La Co-génération

Il y a deux façons d'utiliser la co-génération:
Avec des énergies fossiles (gaz et pétrole). C'est moins mauvais que la centrale thermique classique, parce qu'il y a récupération de la chaleur pour le chauffage à distance. De cette façon, la co-génération arrive à des rendements semblables aux chaudières à fioul classiques.
Il y a aussi la possibilité d'utiliser des huiles végétales usées et:
 

Le Biogaz

Le méthane est 24 fois plus dangereux pour la couche d'ozone que le CO2. Le capter pour l'utiliser produit donc un double effet bénéfique: d'une part ce sont des hydrocarbures qui sont épargnés, d'autre part, c'est du méthane qui est neutralisé.
Le biogaz n'a rien à voir avec les agro-carburants, parce qu'il n'utilise pas de production agricole alimentaire.
L'agriculture produit des déchets dont elle se débarrasse maladroitement:
1° Les déchets verts.
2° Les déjections animales.
Les communautés publiques ont leur part avec:
3° Les boues de station d'épuration.
Ce sont des déchets encombrants, puisque responsables de pollutions graves des nappes phréatiques. Ces pollutions ne sont pas une fatalité, puisque le méthane peut être extrait de ces déchets, devenir du biogaz et faire tourner des co-générateurs, ou des camions.
 

1° Les déchets verts:
La chaîne suisse de magasins Migros récupère tous ses déchets verts, qu'elle centralise en un point par retour à vide des camions (donc sans trajets inutiles). Elle les transforme en biogaz et engrais. Depuis près de 20 ans, 20 camions de la chaîne circulent avec ce biogaz.

2° Les déjections animales (et humaines, il n'y a pas de raisons de les oublier) produisent de grandes quantités de méthane aussi utilisable. Certains élevages de porcs sont équipés de co-générateurs au biogaz et vendent du courant à EDF. Au Japon, des centrales utilisent les déjections humaines.

3° Les boues de stations d'épuration:
En Suisse, il y a longtemps que les stations d'épurations sont installées. Il y a déjà quelques années qu'elles viennent  en période de révision complète. Lors de ces travaux, le biogaz est systématiquement collecté pour un co-générateur qui assure pratiquement toute la consommation électrique de la station. Par la même occasion, les boues débarrassées du méthane sont bien moins polluantes au recyclage.

 

 

 

Réserves connues pour le biogaz :

Tant qu’il y aura des mammifères et des déchets végétaux.

Le biogaz restera marginal mais non négligeable. Il est particulièrement indiqué pour les stations d'épuration et les domaines agricoles.  

 

 

 

 

 

 

 

Copyright France.com  dépôt N° Z3R218B

kit graphique bas large clair du site www.cash-system.ws



 
Haut de page