Accueil

Librairie

Préambule

Présentation

Notions de géobiologie
Le taux vibratoire
Le Sous-sol
Le Radon

Le champ magnétique terrestre

Les champs électromagnétiques

Les productions d'électricité

Le Thermosolaire
individuel

La géobiologie au quotidien

Bien placer sa maison

Quelles formes
pour la maison

Le lit à la bonne
place

Les harmonisateurs

La géobiologie
dans l'art sacré

Diverses études

Lexique

F.A.Q.

Boutique

L'analyse

Bibliographie

Contact

Liens, Partenaires

 

kit graphique haut large clair du site www.cash-system.ws

Notions de géobiologie

Historique :

Dans sa forme moderne, la géobiologie est née dans les années 30  avec la redécouverte par le Dr Hartmann* du réseau tellurique global qui porte son nom maintenant.

Excepté les chapitres traitant de la technologie moderne, tout ce que l’on sait de la géobiologie n’est que la redécouverte de connaissances plusieurs fois millénaires. 

La géobiologie, c’est l’étude de l’impact de la terre (géo) sur le vivant (bio).

La Terre est une boule vivante. Sous nos pieds, il y a une énergie incroyable qui demande à pouvoir s’échapper. Les volcans n’y suffisent pas, ils ne gèrent que les excès. Cette énergie interne sue pas tous les pores de la croûte terrestre.
Ce sont les réseaux telluriques.

Tout ce qui est matière vibre.
La Terre n’y fait, bien évidement pas exception.
Le soleil nous démontre clairement que les astres émettent de l’énergie.
Il n’est pas le seul. Cette énergie est filtrée par l’atmosphère et le champ magnétique terrestre.
Encore faut-il que ces vibrations nous conviennent, qu’elles correspondent avec la nôtre.
Le "hasard" faisant bien les choses, il se trouve que les êtres vivants ont toutes les facultés pour vivre et se développer dans cette énergie cosmo-tellurique.

Pour ce qui est de l’énergie cosmique, elle est ce qu’elle est après avoir traversé une atmosphère qui n’est plus que ce qu’on en a fait.

Pour l’énergie tellurique, nous sommes soumis à tous les accidents ponctuels qu’elle peut avoir :
Les failles géologiques, l’eau souterraine, les cavités, les pollutions, le radon, etc.
Ces accidents de parcours de l’énergie tellurique peuvent nous causer bien des tracas.
C'est un des rôles du géobiologiste "d'apprivoiser" ces problèmes pour créer un lieu de vie sain.

La géobiologie, c’est aussi la gestion de toutes les pollutions inventées par l’homme. Cet aspect est développé  dans la page: "les champs électromagnétiques".
 

Parce que l'Homme n'est pas seul responsable de la qualité d'un lieu, nous allons explorer les problèmes d'origine naturelle.

 Les ondes telluriques
Il y a deux réseaux importants:

Le réseau Hartmann, souvent appelé réseau global.
Le Dr Hartmann avait repris les travaux d’autres chercheurs, et les avait structurés.
Ce réseau forme une sorte de filet, dont les mailles sont orientées Nord-Sud, avec un écart théorique de 2 mètres et Est-Ouest, avec un écart théorique de 2,5 mètres. Un réseau sain a une largeur de 21 cm. Théorique...Oui, parce qu’il y a des irrégularités.

Les croisements telluriques dont il est souvent question, sont les points de jonction de ces lignes de force. Souvent nommés "points géo pathogènes* ", sous un lit, ils perturbent le sommeil et peuvent dégrader la santé par dévitalisation.

Lorsque le réseau est sain, il a une "respiration".
Lors de la détection du réseau, on capte l’énergie qui monte et forme comme des barrières immatérielles. Mais cette énergie ne monte pas verticalement. Elle a en même temps un déplacement horizontal le long de son trajet. Ce déplacement horizontal s’inverse toutes les 6 heures.
 

Sur ce dessin, le réseau Hartmann est marqué en jaune. Il a été représenté avec un maillage parfait pour illustrer ce qu’il devrait être.

Nous avons là un condensé de problèmes d’origine naturelle :
Deux  cours d’eau souterrains.
Une faille géologique large et puissante.
Un croisement tellurique sous la chaise de bureau.
Un autre croisement sur le lit et conjoint avec un cours d’eau, manifestement au bas du corps.
La personne qui occuperait la droite du lit pourrait être sujette à des problèmes urinaires ou de fonctions sexuelles.
Telle que représenté, cet appartement n’offre aucune possibilité de mettre un lit en zone saine.

De fait, ce dessin est un développement théorique, pour être parfaitement réaliste, le réseau Hartmann devrait être représenté dédoublé. A cause de la faille, des cours d'eau, de la télévision (pièce du haut en haut à droite) sur la faille, un cours d'eau et un croisement tellurique.  La charge que subit le réseau dans ces conditions le fait éclater.


Le réseau Curry*, ou réseau diagonal. Comme son nom l’indique, est positionné à 45° du réseau global.
Les mailles du filet sont plus larges, puisqu’en zone urbaine, elles sont de env. 4 x 4 mètres.
Le maillage théorique défini par Curry est de 12 x 12 mètres.

 

La pièce métallique bleue (en bas à gauche) est un des pieds d’une grue de chantier montée sur le terrain.
On peut remarquer que vers ce pied le réseau Hartmann (en jaune) se resserre. En fait, plus bas mais hors cadre, le réseau n’a plus que 1 mètre de maillage.

Les croisements du réseau Curry, en  rouge-blanc sur cette photo, sont aussi des points de perturbation.

NB: Lorsque qu’un croisement du réseau global (Hartmann) est superposé à un croisement du réseau diagonal (Curry), on obtient un point particulièrement actif, donc très perturbant.

Les lignes et plus spécialement les croisements de ces réseaux sont des points de perturbations qu’il vaut mieux éviter pour une station prolongée, spécialement pour dormir. Ces points de perturbations, appelés souvent « pathogènes » vont dévitaliser le dormeur, exacerber les prédispositions aux maladies.

Les accidents des réseaux telluriques:
Le premier « accident » de réseau, avant sa division, c’est un blocage de sa respiration, son déplacement horizontal.
En présence de pollutions, les réseaux telluriques se chargent de ces pollutions. Ils deviennent plus fermes, plus durs, plus larges aussi, passant de 21 cm à 50-60 cm.
Lorsque la charge est trop grande, les réseaux se divisent. Il se crée ainsi un autre réseau intermédiaire au premier.
On a alors un maillage de 1 X 1,2 mètre. Le processus peut se prolonger et avoir un maillage de 0,5 x 0,6 mètre.

En géobiologie, on prête une attention particulière à l’harmonie des chambres à coucher parce que couchée, la personne expose une plus grande surface de son corps à l’échange cosmo-tellurique (vertical), et qu'un dormeur est en état réceptif, il capte donc plus.

Excepté pour le Radon (traité plus avant), une maison ne « donne pas le cancer », mais elle peut favoriser une prédisposition de la personne, et c’est déjà bien assez.


L'effet Baignoire:

Lorsqu'une perturbation est créée, il se passe un laps de temps très variable entre le déclanchement de la perturbation et son ressenti, à l'inverse, c'est pareil. Pourquoi?
La Terre, le réseau Hartmann ont une certaine rémanence. Avant que le réseau éclate, il supporte un certain nombre de choses.
Un robinet qui fuit dans une baignoire ne provoque pas immédiatement une inondation, il faut d'abord remplir et faire déborder la baignoire. A l'inverse, en fermant le robinet, l'inondation n'est pas résorbée pour autant, il faut éponger.
Pour toutes les perturbations, c'est pareil. Ce temps de rémanence est parfois insignifiant (la baignoire est tout juste un petit lavabo), il peut aussi être très long et ainsi échapper à sa détection lors d'une analyse (c'est heureusement très rare).
Le rétablissement après cessation de la perturbation est généralement plus long, il n'est donc pas possible de faire un rapport de cause à effet instantané.

Il est possible d'illustrer autrement cet effet retard qui trouble certains chercheurs, et qui est une excuse fallacieuse pour nier les effets pathogènes de certains équipements techniques. Donc pour expliquer différemment:

Lorsque, dans une soirée festive, vous prenez un verre de boisson alcoolisée, vous restez de marbre (ou presque).
Peut-être vous faudra-t-il quatre, cinq verres pour ressentir une griserie. En poursuivant l'expérience assez loin, vous aurez besoin, qui sait, de la mémoire des copains pour vous raconter la fin de la soirée. Pour redevenir sobre, lucide et apte à la conduite, il faudra 24 heures pour une alcoolémie de 2,4 0/00; malgré le fait de ne plus ingérer d'alcool.
Les perturbations (essentiellement celles provenant des champs électromagnétiques) agissent de la même façon:
Une cuite qui peut aller jusqu'au malaise, et ce n'est pas en tournant le bouton que vous avez récupéré. Il faut du temps, et ce temps et proportionnel à l'atteinte physique subie.

 

 Les ondes cosmiques.

Ce sont des ondes qui nous viennent de l’espace, de tout ce qui n’est pas la planète Terre.

Toutes les étoiles, et le soleil en est une, émettent des ondes; Et il y a tout lieu de supposer que les planètes aussi.

Lorsque l’on parle d’ondes cosmiques, Le géobiologiste est complètement indifférent sur l’identité des étoiles responsables. C’est sans corrélations aucunes avec l’astrologie ou l’astronomie, hormis que cette énergie vient de l’espace. L'important étant la composante de toutes les ondes qui proviennent de l'espace.

 

Les ondes cosmo telluriques.

Les ondes telluriques montent jusqu'en surface de la Terre.
Les ondes cosmiques descendent jusqu'au sol.
Elles s'y mêlent pour former les ondes cosmo-telluriques.

Tout ce qui vit sur terre vit avec les influences de ces ondes cosmo-telluriques.

Pour comprendre la situation actuelle de l’équilibre cosmo-tellurique, qui est très instable, il faut connaître l’état normal des choses.

La vibration normale et conforme aux besoins humains de l’énergie tellurique est de 6’500-7’000 Angströms (ou unités Bovis).
Une vibration plus basse calme, déprime, puis crée des problèmes de santé.
Une vibration plus forte stimule, stress, survolte puis épuise.
                                                                                                  Voir la page consacrée au taux vibratoire.

Si les ondes telluriques peuvent être dopées (par une composante spécifique du sous-sol), elles peuvent aussi être cassées de la même manière.
La présence d’eau absorbe une partie des vibrations, qui chutent ainsi notablement.
Les ondes telluriques sont susceptibles de nombreuses variations en raison de la nature du sous-sol.
Il est possible d’éviter les « accidents » des ondes telluriques en se déplaçant.

Les ondes cosmiques nous arrivent sans que nous puissions avoir une quelconque possibilité d’y échapper. Il n’est pas possible de savoir si la qualité de l’atmosphère et de la couche d’ozone ont une quelconque influence sur la qualité des ondes cosmiques.

C’est l’équilibre entre les deux qui permet à la vie de se développer.

Plantes, animaux et humains ont été créés pour vivre dans cet échange d’ondes cosmo-telluriques, avec un champ magnétique terrestre sans perturbants artificiels. Voir champ magnétique terrestre.

Les Hauts-lieux cosmo-telluriques.

 Sous cette dénomination générale, on regroupe tous les lieux à forte énergie cosmo-tellurique.
Ce sont des endroits qui vibrent au delà de 11 ou 13’000 uB ( Hauts-lieux tibétains), voir 18’000 ( Hauts-lieux chrétiens, Chartres).
Ces lieux ne sont évidemment pas destinés au train-train quotidien.
Ce sont des lieux de prières, de méditation. Où une forte vibration est bénéfique.
Ce n’est pas pour rien que les mêmes lieux ont servis à plusieurs religions. Outre que la nouvelle religion voulait effacer les traces de l’autre, un bon lieu de culte ne se néglige pas, même d'occasion.

En présence d’une pollution électromagnétique, chimique, radioactive ou autre, l’énergie du lieu se charge de cette pollution est devient ainsi agressive, néfaste. Plus cette énergie est puissante, plus l’effet est marqué. Dans les Hauts-Lieux cosmo-telluriques, les perturbations artificielles peuvent donc être "ravageuses".

Copyright France.com  dépôt N° Z3R218B
kit graphique bas large clair du site www.cash-system.ws


 
Haut de page